Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/03/2009

6 mars 2009, 09h45

boucher.jpg

Pour ceux qui ne pourraient pas voir le spoiler d'hier, voici donc la réponse:

Un jour vers midi sur la plate-forme arrière d'un autobus, je gaffe un type avec un long cou et un chapeau entouré un galon au lieu d'un ruban. Soudain il se met à engueuler son voisin parce qu'il lui marchait sur les pieds. Mais pas brave il se trissa vers une place vide.
Plus tard, je le gaffe devant la gare Saint Lazare avec un type dans son genre qui lui donnait des conseils à propos d'un bouton.

09:45 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : loucherbem

05/03/2009

5 mars 2009, 16h30

Ren--le-boucher.jpg

Hier, je me suis couchée moins bête que je ne m'étais levée.
Car oui, mesdames et messieurs, j'ai eu un moment de culture. Que je m'empresse de vous faire partager.

Cherchant l'orthographe exacte de l'expression "en loucedé", je suis tombée sur l'explication de l'origine de cette expression. Certes l'info m'est parvenue via Yahoo Answers, qui n'est pas non plus LA référence en matière de culture, mais bon, là j'ai choisi de faire confiance tout de même.

Voilà donc:
" En loucedé " = en douce, en cachette, discrètement.

Mot verlanisé selon le système de l'argot des bouchers " le loucherbem ".
Loucherbem : (loucherbem = boucher). Ceux-ci utilisent cette technique pour ne pas être compris des clients. Le largonji (jargon) des loucherbems consiste à remplacer la première consonne par un "l", à passer cette première consonne en fin de mot, puis à ajouter un suffixe (oque, our, em...) :

- fou devient loufoque, qui par apocope devient louf.
- en loucedé (en douce).

Pour voir si vous avez tout bien compris, je vous propose de retrouver le texte original duquel est parti Raymond Queneau (hé oui, quand même) pour nous proposer celui-ci:

Loucherbem

Un lourjingue vers lidimège sur la lateformeplic arrière d'un lobustotem, je gaffe un lypètinge avec un long loukem et un lapeauchard entouré d'un lalongif au lieu de lubanrogue. Soudain il se met à lenlèguer son loisinvé parce qu'il lui larchemait sur les miépouilles. Mais pas lavèbre il se trissa vers une lacepème lidévée.
Plus tard je le gaffe devant la laregame Laintsoin Lazarelouille avec un lypetogue dans son lenregome qui lui donnait des lonseilcons à propos d'un loutonbé.

 

16:30 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : loucedé, loucherbem

27/02/2009

27 février 2009, 13h15

james_bond_martini.jpgComment se défaire d'une mauvaise image qui risque de porter préjudice à un de ses principales sources de revenu? En découvrant une nouvelle superstar? Non.. En menaçant avec des armes? Pas plus.. Grâce aux services secrets? Non, non, toujours pas..

La Thaïlande a trouvé une solution. Est ce qu'elle sera efficace, on ne le sait pas. Et personnellement j'en doute, d'où l'objet de ce billet.

Espérant donc effacer l'image négative du pays suite aux manifestations politiques de la fin d'année (il est vrai que les aéroports bloqués font généralement hésiter les touristes), le gouvernement thaïlandais a décidé de.. créer un nouveau cocktail.

Oui, oui, vous avez bien lu un nouveau cocktail.
Première interrogation, mais comment diable des hommes politiques peuvent-ils bien arriver à une telle idée, mis à part en sa tapant dans le dos à la fin d'une soirée très arrosée, je ne vois pas.
- "Hahaha, non, mais tu sais Rama pour attirer les touristes, y'a que deux choses qui marchent: le sexe et l'alcool.."
- "Pas faux Silpha.. Nous pour le sexe, on est les champions, hein petite !! Hahaha ! .. Bon, ben il ne nous reste plus qu'à inventer un nouveau cocktail alors.. ?"
- "Mais oui, regarde on mélange ta vodka-gingembre et ma liqueur de noix de coco pimentée, goûte voir les deux ensemble, c'est pas si mal!"
- "Pas mal du tout oui.. Attends, j'essaye en ajoutant le diabolo-citron de notre capitaine de soirée Sanouk.. Waouh c'est extra !!"

Ensuite, je ne sais pas vous, mais j'imagine la scène d'ici..
- "Bonjour, je voudrais aller dans en voyage dans un pays d'Asie, mais pas la Thaïlande, l'an dernier les deux aéroports ont été fermés, 300 000 personnes ont été bloquées là-bas à Noël, trouvez-moi autre chose"
- "Vous avez tort Madame, c'est très beau la Thaïlande.. Et puis vous savez", ajoute-t-elle en chuchotant, "ils ont un nouveau cocktail officiel", le tout appuyé par un gros clin d'oeil.. Non, mais sérieusement..

Toujours est-il que le "Siam Sunrays" a été présenté officiellement par l'Autorité du Tourisme et qu'il "sera disponible dans les hôtels et stations balnéaires du pays".
Pour information, voici de quoi il s'agit: un trait de vodka, de la liqueur de noix de coco, une pointe de piment rouge et de sucre, du jus de citron vert, quelques tranches de citronnelle et du gingembre. Et comme dirait James, "au shaker, pas à la cuillère" puis servi avec de la glace et de l'eau pétillante.

Il ne reste plus à notre Nicolas national qu'à promouvoir un nouveau hobby pour enrayer la crise.. Ah pardon, c'est déjà fait ! (Pour ceux qui ne sont pas au courant, on en parle demain)

siam_sunrays.JPEG

24/02/2009

24 février 2009, 16h00

 

destonnesdecheveuxdedports.jpg

 

Il paraît qu'on ne doit jamais dire "Jamais".

Certes, mais en revanche, on se doit de dire: Plus jamais.

 

 

16:00 Publié dans Voyage | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : plus jamais